Archives de la catégorie : Actualités

Lancement de l’initiative Parlons territoire pour une vision ambitieuse pour nos villes et villages


Consultation gouvernementale sur l’aménagement et l’urbanisme

Lancement de l’initiative Parlons territoire pour une vision ambitieuse pour nos villes et villages

Parlons territoire Logo

Montréal, le 24 mars 2021 – L’alliance ARIANE lance ce matin l’initiative Parlons territoire ! afin d’inviter les Québécois et Québécoises à débattre d’une vision d’avenir commune pour l’aménagement de notre territoire et nos milieux de vie.

L’alliance invite la population à participer largement à la consultation gouvernementale sur la Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires. L’initiative Parlons territoire ! vise à maximiser l’engagement de la population dans une conversation ouverte, rigoureuse et crédible, et ce, à chacune des étapes proposées par la ministre Andrée Laforest pour l’élaboration de la Stratégie.
Des outils, un agenda et des ressources

Le site internet www.parlonsterritoire.quebec est lancé pour rassembler différents outils d’information sur l’initiative et la consultation gouvernementale. On y trouve des billets thématiques, des références et, au centre, un agenda d’activités portant sur des sujets liés à l’urbanisme et l’aménagement du territoire, organisées dans toutes les régions du Québec. Le site sera alimenté par l’alliance Ariane, ses membres et les contributions qui lui seront soumises.

L’alliance ARIANE invite les organisations et les personnes à associer le mot-clic #ParlonsTerritoire à leurs publications en ligne en lien avec le sujet ou les enjeux connexes : protection du territoire et des activités agricoles, mise en valeur des paysages naturels, culturels et bâtis, lutte et adaptation à la crise climatique, santé et bien être, optimisation des finances publiques, protection de la biodiversité, consolidation, mobilité, habitation, etc.

Les organismes et regroupements citoyens sont invités à partager leurs événements, à l’adresse parlonsterritoire@ariane.quebec

 

Deux premiers rendez-vous citoyens pour parler territoire

L’initiative Parlons territoire organisera également des rendez-vous régionaux et thématiques pour les citoyens qui veulent en apprendre plus et échanger sur la vision commune pour le territoire. Deux événements sont aujourd’hui annoncés à l’agenda:

  • Dans le cadre de la première Semaine de santé durable, Parlons santé, parlons territoire! En collaboration avec l’Association pour la santé publique du Québec, le 9 avril en après-midi, rendez-vous en ligne pour discuter d’aménagements et de santé avec un panel et une période d’échanges.
  • Dans la Capitale-Nationale, parlons territoire! En collaboration avec le Conseil régional de l’environnement de la Capitale-Nationale, le 26 avril de 12h à 13h30, en ligne. “Quelle vision, quels outils et quelle gouvernance avons-nous besoin pour faire des bons choix sur le territoire? Comment cette nouvelle vision permettra de réaliser vos ambitions dans vos propres milieux de vie? Avec présence de panélistes.

 

L’Alliance Ariane compte sur cette mobilisation pour forger des consensus et des pistes de solutions  qui contribueront à l’élaboration d’une  Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires digne du 21e siècle. Le prochains rendez-vous citoyens seront annoncés en continu dans les prochains jours et semaines.

-30-

 

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

Le comité directeur de l’alliance ARIANE comprend l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts.

 

Renseignements

Informations sur l’initiative Parlons Territoire 

Philippe Cousineau Morin

parlonsterritoire@ariane.quebec

 

Médias

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

Vers une vision commune pour l’aménagement du territoire: Un débat essentiel s’ouvre enfin !


Québec, le 27 janvier 2021 – L’alliance ARIANE réagit avec enthousiasme à l’annonce de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, concernant l’élaboration prochaine d’une Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires. L’alliance, dont la raison d’être est de faire de l’aménagement une priorité au Québec, invite les Québécoises et les Québécois à prendre activement part à cette conversation qui débute maintenant, afin de contribuer à définir une vision collective et porteuse en matière d’aménagement du territoire.

Quarante ans après l’adoption des lois phares régissant l’aménagement, l’urbanisme et la protection du territoire agricole, il est grand temps d’en moderniser le cadre politique et réglementaire. Cette annonce est la concrétisation d’un engagement électoral du gouvernement, pour des milieux de vie agréables et de qualité. L’un des principaux objectifs de l’alliance ARIANE est ainsi en partie accompli.

Tel que proposé dans sa feuille de route vers une Politique nationale, l’alliance ARIANE recommande que la Stratégie vise l’atteinte des grands objectifs collectifs liés aux pratiques d’aménagement du territoire, notamment en matière de protection du territoire et des activités agricoles, de lutte contre les changements climatiques, de réduction de la consommation de pétrole, d’amélioration de la santé, d’optimisation des finances publiques, de protection de la biodiversité, de mise en valeur des paysages naturels, culturels et bâtis, de mobilité durable, de réponse aux besoins de logement, etc.

Une vision commune et digne du 21e siècle pour notre territoire

L’alliance ARIANE invite le gouvernement, l’ensemble des parties prenantes et la population à s’engager dans une conversation ouverte, rigoureuse et crédible à chacune des étapes proposées par la ministre Laforest pour l’élaboration de la Stratégie. La présence d’une diversité de points de vue socioéconomiques et citoyens permettra de solidifier les bases de cette vision commune pour notre territoire, son avenir et son aménagement. Le résultat devra refléter cet engagement à long terme de l’État et des partenaires, et inclure des mécanismes de suivi de ses mesures et indicateurs.

Des principes fondamentaux à respecter

Dans la déclaration Pour une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme lancée en 2015 et appuyée depuis par plus de 20 villes et villages, des dizaines d’organisations et des milliers de citoyens, l’alliance ARIANE proposait cinq principes fondamentaux. Ces principes devraient former le socle de l’exercice de réflexion actuel :

  1. Le territoire du Québec est le patrimoine commun de l’ensemble des Québécois.
  2. Ce territoire étant une ressource limitée et son altération ayant souvent un caractère irrémédiable, l’usage qui en est fait doit préserver le droit des générations futures de répondre à leurs besoins fondamentaux et de s’épanouir.
  3. L’aménagement du territoire est une responsabilité partagée entre le gouvernement du Québec et les instances municipales.
  4. Les instances municipales sont, dans le respect réciproque des compétences des divers paliers décisionnels, les gestionnaires du territoire sur lequel s’exerce leur autorité, et sont garantes d’en assurer une utilisation économe.
  5. À travers leurs politiques, programmes, actions et investissements sur le territoire et son aménagement, le gouvernement du Québec et les instances municipales:
    1. contribuent à l’atteinte des grands objectifs collectifs que s’est donnés et se donnera le Québec,
    2. font primer l’intérêt collectif sur les intérêts particuliers,
    3. prennent en compte et reflètent la diversité des collectivités québécoises.

Cliquez ici pour télécharger pour télécharger ce communiqué en format PDF.

-30-

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

Le comité directeur de l’alliance ARIANE comprend l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts.

 

 

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

L’alliance ARIANE appelle à une conversation nationale rigoureuse et d’envergure


Québec, le 5 novembre 2020 –Après avoir accueilli positivement vendredi dernier la confirmation par la ministre Andrée Laforest que le Québec se dotera d’une vision nationale « digne du 21e siècle » en matière d’aménagement du territoire, l’alliance ARIANE appelle à une conversation nationale qui soit à la fois rigoureuse et d’envergure. La Politique et son plan d’action, qui devront être rendus public d’ici la fin du printemps 2022, devront s’appuyer sur un diagnostic, indispensable pour guider la conversation et la définition des objectifs.

L’alliance rappelle qu’elle a déposé en juin 2018 la feuille de route vers une Politique nationale d’aménagement du territoire, inspirée des discussions du Forum « Savoir où on s’en va ». Ce forum avait réuni, le 20 février 2018, 150 leaders québécois des secteurs de l’environnement, de la santé, de la culture et du monde des affaires, des élus municipaux, ainsi que des représentants des quatre partis politiques présents à l’Assemblée nationale.

L’alliance ARIANE recommande donc de rassembler, dès l’élaboration de la Politique et pour chacun des indicateurs, des données afin de caractériser la situation de départ et de définir des objectifs collectifs. Formuler ce premier constat est nécessaire pour mobiliser les parties prenantes et mettre en œuvre les actions qui s’imposeront. L’alliance conseille vivement que la vision s’appuie sur des indicateurs portant notamment sur :

  • la protection et utilisation des terres agricoles,
  • l’état des infrastructures,
  • l’état du patrimoine bâti et naturel,
  • la qualité du cadre de vie,
  • l’abordabilité et l’adéquation aux besoins de l’offre de logement,
  • l’adaptabilité aux risques, notamment climatiques,
  • la santé publique,
  • etc.

Toujours en vue de l’élaboration d’une vision « digne du 21e siècle » en aménagement, l’alliance appelle à la création d’un comité interministériel réunissant, en plus des Affaires municipales et de l’Habitation, les ministères de l’Économie, de l’Environnement, de la Culture, de l’Agriculture, des Transports et de la Santé.

Citations

« On ne peut que se réjouir de l’intention de la ministre Laforest de doter l’État québécois d’une vision nationale et cohérente en matière d’aménagement. L’Ordre des urbanistes réclame une telle vision depuis 2006. Il s’agit d’un premier pas essentiel et la pierre d’assise d’une éventuelle révision en profondeur de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Il est plus que temps que nos outils de planification du territoire permettent de répondre aux enjeux du 21e siècle. » -Sylvain Gariépy, président, Ordre des urbanistes du Québec

« L’Association des aménagistes régionaux du Québec salue l’initiative de la ministre de tenir une grande conversation nationale sur l’aménagement du territoire. Les échanges qui en découleront seront l’occasion de réfléchir le territoire de manière concertée en considérant les défis et enjeux que connaît le Québec, tout en appréciant la richesse et la diversité de nos régions et de nos communautés. La vision qui s’en dégagera permettra au Gouvernement d’amener l’aménagement du territoire au cœur de ses décisions et de mieux planifier ses interventions. » -Cynthia Boucher, présidente de l’AARQ

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de participer à cette grande discussion nationale pour un aménagement du territoire digne du XXIe siècle. Cela passe par un aménagement qui tient compte de l’urgence climatique dans une perspective de justice sociale, et de protection de la biodiversité au bénéfice de tous les secteurs de la société. » -Diego Creimer, co-directeur général par intérim, Fondation David Suzuki

« L’avenir de notre agriculture et de notre autonomie alimentaire ne peut plus être laissé à des considérations floues et arbitraires, au gré du moment et des intervenants. Le Québec a besoin d’une vision d’ensemble que seule une Politique nationale d’aménagement du territoire peut permettre. La conversation nationale annoncée prochainement devra aborder sans nuances ces enjeux déterminants pour les générations actuelles et à venir, incluant un temps d’arrêt sur les empiètements en zone agricole dans tous les schémas d’aménagement d’ici l’adoption d’une Politique. » -Marcel Groleau, président général, Union des producteurs agricoles

« Action patrimoine, organisme national, a toujours plaidé pour une approche intégrée du patrimoine dans toute démarche d’aménagement du territoire. Ainsi, nous accueillons favorablement cette annonce de la ministre Laforest. Nous nous tiendrons évidemment disponibles pour contribuer activement aux échanges à venir. Je tiens également à souligner qu’une vision interministérielle semble émerger, un élément essentiel à la sauvegarde du patrimoine. » -Renée Genest, directrice générale, Action patrimoine

« Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec est heureux de voir que le gouvernement est bien décidé à poursuivre le travail de collaboration entrepris ces dernières années. Les enjeux et les problématiques liés à l’aménagement du territoire demeurent complexes et les solutions sont nombreuses. Le RNCREQ y contribuera avec plaisir et rappelle que le réseau des conseils régionaux de l’environnement (CRE) peut jouer un rôle d’accompagnement et de facilitateur. » -Martin Vaillancourt, directeur général, RNCREQ

« Fondé pour encourager la protection et la mise en valeur du patrimoine des communautés du Québec, notamment dans la région métropolitaine, Héritage Montréal salue l’annonce de la ministre Laforest d’une conversation nationale sur l’aménagement du territoire. Tout comme la réforme des lois sur le patrimoine, cette démarche nécessaire est très attendue. Nous souhaitons vivement y contribuer. » -Dinu Bumbaru, directeur des politiques, Héritage Montréal

«L ‘Ordre des architectes du Québec se réjouit de l’intention de la ministre de doter le Québec d’une vision cohérente et actualisée de l’aménagement du territoire. Nous sommes heureux de son désir de tenir compte de toutes les réalités qui composent le Québec, qu’elles soient dites urbaines ou régionales, pour en arriver à une approche globale et équilibrée. L’OAQ considère que tout développement efficace doit se faire dans un souci d’harmonie, de pérennité et d’inclusion sociale. Nous sommes confiants que la conversation souhaitée par la ministre permettra d’identifier des solutions porteuses pour que notre territoire soit un juste reflet de notre identité collective. » -Pierre Corriveau, président, Ordre des architectes du Québec

« Un aménagement du territoire plus cohérent est nécessaire et incontournable pour atteindre plusieurs de nos grands objectifs collectifs: lutter contre les changements climatiques et s’y adapter, rendre les réseaux de transport plus efficaces et promouvoir la santé publique, par exemple. La ministre Andrée Laforest confirme qu’elle adoptera une vision nationale en ce sens, nous nous en réjouissons. La société civile sera de la partie. » -Christian Savard, directeur général, Vivre en Ville

« L’idée d’une vision nationale en matière d’aménagement est très encourageante et inspirante. Cela nous permettra d’assurer la cohérence de la planification du territoire qui tiendra compte des changements climatiques, des iniquités, des enjeux d’histoire et du patrimoine et qui consolidera nos villes, nos quartiers, nos villages et nos terres. » –Ron Rayside, associé principal, Rayside Labossière

-30-

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. 

Le comité directeur de l’alliance ARIANE comprend l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts.

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

Vers une vision digne du 21e siècle en aménagement : L’alliance ARIANE participera avec enthousiasme à la grande conversation annoncée par la ministre Laforest


Québec, le 30 octobre 2020L’alliance ARIANE accueille positivement la confirmation par la ministre Andrée Laforest que le Québec se dotera d’une vision nationale qui sera « digne du 21e siècle » en matière d’aménagement. L’alliance et ses membres participeront avec enthousiasme à la grande conversation nationale à laquelle madame la ministre  nous convie. 

L’objectif du gouvernement, auquel souscrit l’alliance, est « de développer des milieux de vie durables, dynamiques, sains et attrayants dans toutes les régions du Québec ». Quarante ans après l’adoption de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme et 25 ans après celle des orientations gouvernementales en aménagement du territoire, les chantiers de révision sont ouverts pour redéfinir la vision du développement de notre territoire et les relations entre les gestionnaires et fiduciaires de ce patrimoine commun : Québec, les municipalités locales et régionales et leurs citoyens. Plus de rigueur et de cohérence doivent être au rendez-vous.

Soutenues par des milliers de Québécois, l’alliance ARIANE, qui fête ses cinq ans ce mois-ci, rassemble  l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec.

Les membres de l’alliance ARIANE s’exprimeront plus en détails par voie de communiqué en début de semaine prochaine. 

Cliquez ici pour télécharger le communiqué au format PDF.

-30-

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. 

Le comité directeur de l’alliance ARIANE comprend l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts.

 

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

« Grande conversation nationale » sur l’aménagement du territoire : L’alliance ARIANE salue l’intention de la ministre Laforest


Québec, le 20 février 2020 – Deux ans jour pour jour après le Forum « Savoir où on s’en va », l’alliance ARIANE salue les déclarations de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, madame Andrée Laforest, qui appelle à une « grande conversation nationale » sur l’aménagement du territoire. Cette démarche devra mener à une vision d’ensemble rassembleuse et cohérente qui favorisera une meilleure mise en valeur du territoire québécois.

L’alliance ARIANE fédère depuis 2015 des forces vives de tout horizon afin que l’aménagement et l’urbanisme deviennent prioritaires au Québec. Le 20 février 2018, le Forum « Savoir où on s’en va » a réuni 150 leaders québécois des secteurs de l’environnement, de la santé, de la culture et du monde des affaires, des élus municipaux ainsi que des représentants des quatre partis politiques présents à l’Assemblée nationale. Coprésidé par la médaillée olympique et ambassadrice des saines habitudes de vie Sylvie Bernier, et par Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec, ce forum a mené à l’élaboration d’une feuille de route en quatre étapes. Les éléments qui devraient faire partie intégrante de la première Politique nationale d’aménagement du territoire y sont détaillés : pacte territorial, vision pour le territoire, principes fondamentaux, objectifs prioritaires, exemplarité de l’État, suivi et évaluation.

La proposition de la ministre Laforest de tenir une grande conversation nationale s’inscrit en toute cohérence avec les premières étapes identifiées dans la feuille de route. L’alliance ARIANE offre donc toute sa collaboration à la ministre et au gouvernement afin d’amorcer une démarche à la hauteur des défis auxquels le Québec doit faire face et d’élaborer une vision cohérente et rassembleuse en matière d’aménagement du territoire.

Citations

« L’aménagement de nos milieux de vie, afin que ceux-ci nous permettent plus facilement de faire des choix sains et santé, est une des mesures de prévention en santé les plus structurantes. Pour que les environnements soient favorables aux saines habitudes de vie et qu’ils nous permettent d’être en meilleure santé, de bouger au quotidien, d’avoir facilement accès à une saine alimentation et d’assurer une qualité de vie à tous et à long terme, nous devons tous travailler ensemble, dans la même direction » – Sylvie Bernier, championne olympique, présidente des tables québécoises pour la saine alimentation et pour les saines habitudes de vie et coprésidente du Forum de 2018 « Savoir où on s’en va »

« Il est évident que nous devons repenser l’aménagement de notre territoire afin d’optimiser les répercussions économiques et sociales positives tout en minimisant notre impact négatif sur l’environnement. Une grande conversation sur le sujet permettra non seulement de dresser un portrait réel de la situation et de faire des choix éclairés, mais également de mettre en place des mesures concrètes permettant d’agir rapidement. » – Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec et co-président du Forum « Savoir où on s’en va »

« L’annonce d’une conversation nationale sur l’aménagement du territoire est plus que saluée par notre Association. Le Québec d’hier, d’aujourd’hui et de demain mérite cette réflexion collective et la mise en œuvre de gestes conséquents et cohérents. Le Québec est une mosaïque de territoires et nos collectivités, tant rurales, régionales que métropolitaines doivent s’outiller pour répondre aux enjeux multiples auxquels elles sont confrontées. » – Cynthia Boucher, présidente de l’Association des aménagistes régionaux du Québec

« Ici comme ailleurs, le territoire est, avec sa culture, le premier patrimoine vivant d’une nation. Au Québec, il a longtemps été traité comme un élément secondaire, voire un accessoire d’une certaine vision du développement. Cela nous a rendus négligents envers ce patrimoine, son bon usage et son avenir. L’annonce de la ministre Laforest apporte non seulement l’espoir de corriger cette situation, mais encore de doter le Québec et ses communautés d’une vision d’ensemble d’aménagement du territoire qui fasse de ce patrimoine l’allié incontournable de notre avenir collectif. Au travail! » – Dinu Bumbaru, Héritage Montréal

« La création de milieux de vie inspirants et adaptés aux défis auxquels nous faisons face en matière d’inclusion sociale, de lutte contre les changements climatiques ou de préservation de notre patrimoine, est au cœur des préoccupations de l’Ordre des architectes du Québec. Nous espérons que la réflexion souhaitée par la Ministre Laforest saura rassembler les Québécois autour d’une politique durable de l’aménagement de notre territoire qui assurera une meilleure cohérence dans les actions posées au sein de nos communautés. » – Pierre Corriveau, président de l’Ordre des architectes du Québec.

« On ne peut que se réjouir de l’intention du gouvernement du Québec d’entamer une conversation au sujet de l’aménagement du territoire — celle-ci sera en effet essentielle pour la suite des choses! Toutefois, le gouvernement devrait entreprendre cette dernière en amont du chantier de révision de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (LAU), qui se met actuellement en branle. Car même si cette dernière est louable et nécessaire, elle ne saurait venir, à elle seule, à bout des incohérences qui jalonnent nos manières de bâtir et de vivre notre territoire. » – Sylvain Gariépy, président de l’Ordre des urbanistes du Québec

« Le Québec est mûr pour se doter d’une réelle vision en matière d’aménagement du territoire. Trop de décisions ont été prises à la pièce au fil des ans et ont mené à un gaspillage irréversible de cette précieuse ressource qu’est le territoire agricole. L’ensemble des acteurs de la société civile sont prêts à travailler ensemble pour trouver des solutions et définir cette vision avec la ministre Laforest et le gouvernement. Le Québec peut et doit faire mieux dès maintenant en matière d’aménagement. » Marcel Groleau, président général, Union des producteurs agricoles

« La manière dont nous occupons notre territoire a un impact direct sur les émissions de gaz à effet de serre, la protection des milieux naturels, des écosystèmes et des terres agricoles, la vulnérabilité aux changements climatiques, le transport et la congestion routière, et sur la santé et la qualité de vie des gens. Notre territoire est notre ressource la plus précieuse, et une grande conversation sur son aménagement est la pierre d’assise de beaucoup de nos objectifs d’avenir. » – Karel Mayrand, directeur général, Québec et Atlantique, Fondation David Suzuki

« En initiant la réflexion sur l’aménagement durable, la ministre fait un grand pas dans la bonne direction et démontre sa réelle considération pour un enjeu déterminant de notre société. Une politique d’aménagement durable sera un tremplin pour que toutes les collectivités, d’un bout à l’autre du Québec, puissent affirmer leurs spécificités et leurs couleurs, tout en s’inscrivant dans une vision rassembleuse. Une vision qui inclut la protection des milieux naturels et agricoles, la valorisation des modes de transports actifs et collectifs, ainsi que la vitalité sociale, culturelle et économique de toutes les régions. » – Isabelle Poyau, directrice par intérim, Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec.

« La société québécoise ne peut plus se permettre de continuer son développement sans une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Une vision d’ensemble cohérente et émergeant d’un consensus fort doit guider les décisions urbanistiques, tant pour les villes, les villages que les régions nordiques. » – Ron Rayside, architecte

« Un aménagement du territoire plus cohérent est nécessaire et incontournable pour atteindre plusieurs de nos grands objectifs collectifs: lutter contre les changements climatiques et s’y adapter, rendre les réseaux de transport plus efficaces et promouvoir la santé publique, par exemple. La ministre Andrée Laforest admet qu’il faut agir, c’est très bien. La société civile sera de la partie pour participer à ce chantier tant attendu afin de rendre le Québec et ses collectivités plus durables, prospères et résilients. » – Christian Savard, directeur général, Vivre en Ville

-30-

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

Le comité directeur de l’alliance ARIANE comprend l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts. 

 

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

 

 

COP25: L’alliance ARIANE se réjouit de l’appui d’un groupe de 20 scientifiques et experts


Montréal, le 13 décembre 2019 – Alors que se tient actuellement la 25e conférence des Nations unies sur le climat, l’alliance ARIANE se réjouit de l’appui de 20 scientifique et experts à l’adoption d’une Politique nationale d’aménagement du territoire. Dans un texte collectif diffusé lundi dernier dans Le Devoir, le groupe a affirmé qu’il était fondamental d’aller de l’avant avec un telle Politique « dans le contexte de l’urgence climatique ».

Rappelant au gouvernement qu’il a pris un engagement en ce sens, les signataires y déclarent notamment que « pour nous adapter et améliorer notre résilience aux événements météorologiques extrêmes, la considération des zones à risques devient essentielle, tout comme la protection des milieux naturels, le boisement et le développement d’infrastructures naturelles. »

Ils ajoutent que pour « réduire les émissions de GES reliées au transport (secteur d’émissions le plus important au Québec), la diminution des distances à parcourir est essentielle, et elle est directement tributaire de notre façon d’aménager nos villes pour les rendre moins dépendantes de l’automobile. »

Les signataires en appellent « à l’État pour établir une vision d’ensemble et définir un cadre d’action durable et résilient des actions en aménagement du territoire, et mettre ainsi de l’ordre dans les multiples lois, directives et règlements en aménagement. Sans cette planification intégrée, toutes les bonnes intentions du monde se concluront par des résultats mitigés.»

Bénéficiant de l’appui de nombreux scientifiques, organisations de la société civile et municipalités, l’alliance ARIANE continue de tendre la main au gouvernement afin d’élaborer et de mettre en oeuvre une vision d’ensemble en matière d’aménagement du territoire.

– 30 –

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

 

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

 

Des représentants des milieux écologique, agricole et municipal du Haut-Richelieu se rassemblent derrière l’Alliance ARIANE


Saint-Jean-sur-Richelieu, le 25 octobre 2018 – Des représentants des milieux écologique, agricole et municipal du Haut-Richelieu se rassemblent derrière l’Alliance ARIANE afin que le Québec se dote rapidement d’une Politique nationale de l’aménagement du territoire.

Cette nouvelle politique doit contribuer à l’atteinte des grands objectifs collectifs que s’est donnés et se donnera le Québec en matière de protection du territoire et des activités agricoles, de lutte aux changements climatiques, de réduction de notre dépendance au pétrole, d’amélioration de la santé, d’optimisation des finances publiques, de protection de la biodiversité, de mise en valeur des paysages naturels et bâtis, de mobilité durable, et tout autre enjeu important.

« Dans le Haut-Richelieu, la disparition et la fragmentation des milieux naturels ont atteint un niveau alarmant sous le seuil de 12 %. La biodiversité y est particulièrement menacée et un très grand nombre d’espèces s’y retrouvent en situation précaire. Le Haut-Richelieu connait des pressions de développement importantes et nous avons, maintenant, le devoir de poser un « désormais » en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. »

– Marie Tremblay, présidente du Mouvement écologique du Haut-Richelieu

« Dans un contexte où le rétablissement de la connectivité entre les milieux naturels, dont les massifs forestiers, est essentiel au maintien de la biodiversité, force est de constater que le Haut-Richelieu est un maillon faible dans le sud du Québec. C’est pourquoi la protection des milieux naturels, et plus particulièrement le maintien du couvert forestier, doit être au cœur de nos préoccupations lorsqu’on parle d’aménagement du territoire. Une politique régionale audacieuse qui met de l’avant l’importance de ces milieux pour la collectivité permettrait à la MRC du Haut-Richelieu de se démarquer. »

– Renée Gagnon, directrice générale de CIME Haut-Richelieu

« Nos terres agricoles connaissent une pression de développement croissante. Le développement ne doit plus se faire au détriment de la rentabilité des activités agricoles et de la souveraineté alimentaire des Québécois. Nous devons soutenir la relève agricole et valoriser les bienfaits écologiques de l’agriculture et les retombées économiques des produits agricoles. »

Christian Kaiser, président de l’UPA du Haut-Richelieu

« Le Haut-Richelieu est responsable d’un nombre important de débordements dans le bassin versant de la rivière Richelieu contribuant notamment à la disparition possible du Chevalier cuivré et à la propagation des espèces envahissantes. Nous ne pouvons pas ajouter de nouveaux quartiers sans d’abord régler cet enjeu de taille qui perdure et a des conséquences écologiques néfastes. Il est important de se doter rapidement d’une vision d’ensemble en aménagement du territoire. »

– Marcel Comiré, directeur général du COVABAR (OBV Richelieu/zone Saint-Laurent)

«Biodiversité, changements climatiques, récupération, préservation des ressources naturelles, faune et flore sont des sujets qui préoccupent aussi nos élèves, les citoyens de demain, tous les parents et les employés. Nous n’avons plus le temps ni les moyens de décider à la pièce, pour le bien des particuliers, et il est de notre responsabilité d’avoir une approche de développement durable et de respect de l’environnement. Un geste à la fois, pour toujours. »

– Andrée Bouchard, présidente de la Commission scolaire des Hautes-Rivières

« La réalité, c’est que plus de 30% de la population active de Saint-Jean-sur-Richelieu effectuent des déplacements journaliers pour le travail vers la grande région métropolitaine, que nos entreprises locales souffrent de la pénurie de main-d’œuvre actuelle et que nous devrons faire face à une croissance de notre population supérieure à la moyenne québécoise. Il est plus que jamais important d’agir en faveur d’aménagement de milieux de vie durable, de promouvoir l’économie locale et de valoriser une gestion économe de notre territoire. »

– Alain Laplante, maire de Saint-Jean-sur-Richelieu

« Malgré un grand consensus sur l’urgence d’agir en matière d’aménagement du territoire et d’environnement, les ministères et organismes gouvernementaux continuent de prendre des décisions incohérentes. Nous ne pouvons plus planifier à la pièce en fonction d’intérêts à court terme. Aujourd’hui, le mouvement du Haut-Richelieu, en adoptant une voix commune forte, devient une assise importante de l’Alliance ARIANE. Nous espérons que cette première initiative régionale saura inspirer à la grandeur du Québec. »

– Karel Mayrand, représentant de l’Alliance Ariane

« Le territoire est notre ressource la plus précieuse. Il nous fait plaisir d’accueillir des élus, des agriculteurs ainsi que des groupes écologistes et citoyens du Haut-Richelieu au sein de l’alliance ARIANE. Il s’agit d’une région qui comporte des terres agricoles et des milieux naturels de grande valeur, de même qu’un fort potentiel pour un développement urbain plus durable. » 

– Jeanne Robin, secrétaire de l’Alliance ARIANE

Les différents partenaires du Haut-Richelieu rassemblés derrière l’Alliance ARIANE invitent toutes les municipalités, chacun des élus, les différents organismes et aussi tous les citoyens à signer la déclaration de l’Alliance ARIANE. Tous peuvent joindre le mouvement en visitant dès maintenant le site ariane.quebec. 

Partenaires rassemblés derrière l’alliance Ariane

Marie Tremblay, présidente du Mouvement écologique du Haut-Richelieu

Renée Gagnon, directrice générale de CIME Haut-Richelieu

Lauriane Monette, technicienne en biologie de CIME Haut-Richelieu

Marcel Comiré, directeur général du COVABAR (obv Richelieu / zone Saint-Laurent)

Christian Kaiser, président du Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu

Sébastien Robert, vice-président du Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu

Ana Maria Martin, administratrice au Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu

Andrée Bouchard, présidente de la Commission scolaire des Hautes-Rivières

Alain Laplante, maire de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Renée Rouleau, mairesse de la Municipalité de Saint-George-de-Clarenceville

Justin Bessette, conseiller à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Maryline Charbonneau, conseillère à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Ian Langlois, conseiller à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Michel Lord, conseiller à la Municipalité d’Henryville

Florent Raymond, conseiller à la municipalité de Saint-Alexandre

– 30 –

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

 

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

Élection du gouvernement Legault : vers la Politique nationale de l’architecture et de l’aménagement proposée


L’alliance ARIANE appelle à un Sommet de l’aménagement du territoire dans les 100 jours du nouveau gouvernement

 

Montréal, le 9 octobre 2018 – L’alliance ARIANE félicite la Coalition avenir Québec et le premier ministre François Legault, de même que les 125 élus de l’Assemblée nationale. L’alliance, qui regroupe l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts, appelle le nouveau gouvernement à mettre en œuvre une vision forte en aménagement du territoire, comme la plateforme de la CAQ en fait la proposition.

Mettre en œuvre une des propositions du nouveau gouvernement

Présentée dans la section environnement, la proposition d’une Politique nationale de l’architecture et de l’aménagement est considérée par certains experts comme une des propositions environnementales de la CAQ les plus convaincantes. Pour que cette idée se concrétise, l’alliance ARIANE appelle le nouveau gouvernement à organiser, dans les 100 prochains jours, un Sommet de l’aménagement du territoire qui sera la première étape vers l’élaboration d’une Politique.

Capture d’écran sur la page des idées en environnement de la CAQ :

capture d'écran_CAQ_idées-Environnement

Vision et cohérence en aménagement du territoire: un projet qui rallie

La proposition d’une Politique nationale d’aménagement du territoire rallie un nombre croissant d’acteurs notamment du milieu des affaires, de l’environnement, du patrimoine, de la santé publique, de l’agriculture et du monde municipal.

Citations :

« L’adoption d’une vision commune en aménagement du territoire est une des meilleures promesses de la CAQ en environnement et pour la qualité de vie des Québécois. En 1980, 75% des enfants allaient à l’école à pied. Aujourd’hui, seulement 25% peuvent le faire. Leurs parents passent plus de temps dans la congestion, moins de temps en famille. L’étalement urbain se paie en perte de qualité de vie. » Karel Mayrand, directeur pour le Québec, Fondation David Suzuki

« L’architecture ne peut être pensée de façon isolée : les bâtiments s’inscrivent toujours dans un milieu et un territoire. Afin de décider quoi construire et où, il faut définir une vision d’ensemble, commune et à long terme de ce que nous souhaitons pour le territoire québécois. » Nathalie Dion, présidente, Ordre des architectes du Québec

« L’élaboration à court terme d’une politique nationale sur l’aménagement du territoire accroîtra la cohérence et l’exemplarité des interventions des acteurs publics et privés, créant ainsi des milieux de vie de plus grande qualité et une meilleure gestion de notre richesse commune : notre territoire. » Lucie Careau, présidente, Ordre des urbanistes du Québec. 

« Il faut que l’étalement urbain en territoire agricole cesse! Une Politique nationale d’aménagement du territoire nous permettrait collectivement une plus grande cohérence des politiques publiques et des interventions sur le territoire. Elle permettrait aussi de réaffirmer que notre garde-manger n’est pas un espace en attente de développement. » Marcel Groleau, président général, Union des producteurs agricoles.

« En 2018, il n’y a de vrai développement que celui qui fasse croître notre patrimoine, individuel et collectif en inspirant confiance en l’avenir. Au Québec comme ailleurs, le territoire est le premier patrimoine d’une société. Au-delà des paroles, il nous faut enfin une politique nationale d’aménagement. » Dinu Bumbaru, directeur des politiques, Héritage Montréal.

« L’aménagement du territoire est un enjeu transversal qui concerne tous les secteurs de la société, sa planification a des impacts environnementaux majeurs à travers toutes les régions, municipalités et villes du Québec, faisant de sa mise en œuvre un projet national structurant et rassembleur porteur de prospérité. » Vincent Moreau, directeur général, Regroupement National des Conseils Régionaux de l’Environnement du Québec.

« Les aménagistes régionaux constatent que la prise de décision gouvernementale, en matière d’aménagement du territoire, est parfois contradictoire et réalisée au cas par cas. L’adoption d’une Politique nationale peut assurer la cohérence gouvernementale en aménagement du territoire au Québec. » François Lestage, président, Association des aménagistes régionaux du Québec.

« Le territoire est notre ressource la plus précieuse. Il est temps de lui accorder l’attention qu’il mérite et de se donner un plan d’ensemble et les mécanismes étatiques adéquats, afin que les bonnes intentions de chaque acteur se concrétisent et se renforcent sur le terrain, au lieu de se combattre. » Christian Savard, directeur général, Vivre en Ville.

« Le patrimoine n’est pas uniquement composé de ce qui est ancien, mais aussi de ce que nous souhaitons léguer aux générations futures. Afin d’engager un changement dans nos manières de penser, il est grand temps que le Québec se dote d’une vision plus large et fasse de la mise en valeur du patrimoine un élément incontournable de l’aménagement de son territoire. » Renée Genest, directrice générale, Action patrimoine.

Quatre étapes vers une politique nationale

Dans sa feuille de route Vers une Politique nationale d’aménagement du territoire déposée en juin 2018, l’alliance ARIANE propose quatre étapes :

  • La création d’emblée d’un ministère de l’Aménagement du territoire et du Soutien aux collectivités;
  • La tenue de consultations et d’un Sommet de l’aménagement du territoire dans les 100 premiers jours du mandat du prochain gouvernement;
  • L’élaboration d’une première Politique nationale d’aménagement du territoire, à adopter dans les deux premières années du mandat;
  • L’adoption d’un projet de loi instaurant une Politique nationale.

De plus, l’alliance ARIANE identifie plusieurs éléments à intégrer à la première Politique nationale d’aménagement du territoire : pacte territorial, vision pour le territoire, principes fondamentaux, objectifs prioritaires, exemplarité de l’État, suivi et évaluation. Ces suggestions s’appuient sur les constats du forum Savoir où on s’en va et sur l’analyse de diverses politiques d’ici et d’ailleurs.

Pour que la Politique nationale reflète un diagnostic et une vision partagés, son élaboration devrait passer par la mobilisation d’une grande diversité d’acteurs, depuis les ministères et organismes jusqu’aux instances municipales, en passant par la société civile, les entreprises, les professionnels et les citoyens.

Un « désormais » en matière d’aménagement

Comme l’affirme la déclaration de l’alliance ARIANE, le Québec a besoin d’un « désormais » en matière d’aménagement du territoire. Nos milieux de vie nous façonnent autant que nous les façonnons. Pour notre culture, pour nos familles, pour notre santé, notre prospérité et celle des générations qui nous suivront, mieux construire nos villes et nos villages et mettre en valeur notre territoire doit devenir notre priorité. Cela passe par un Politique nationale.

-30-

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

 

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

 

Aménagement du territoire : Vers une Politique nationale dans un prochain mandat?


Aménagement du territoire :

Vers une Politique nationale dans un prochain mandat? 

Trois des quatre partis politiques représentés à l’Assemblée nationale se sont montrés favorables à adopter une telle politique

 

Montréal, le 12 septembre 2018 — Après avoir déposé sa feuille de route Vers une Politique nationale d’aménagement du territoire au mois de juin dernier, l’alliance ARIANE a rencontré des représentants des quatre principaux partis politiques au cours de l’été et dévoile aujourd’hui leur position respective. L’alliance, qui regroupe l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts, se réjouit de l’ouverture des partis à ce projet. Un projet qui, rappelons-le, rallie de plus en plus d’acteurs notamment du milieu des affaires, de l’environnement, du patrimoine, de la santé publique, de l’agriculture et du monde municipal.

Trois des quatre partis favorables 

Le Parti Québécois, la Coalition Avenir Québec et Québec solidaire se sont en effet montrés favorables à une telle politique. Le Parti Québécois a placé la Politique parmi les piliers de son plan de lutte contre les changements climatiques. De son côté, la Coalition Avenir Québec a inscrit une Politique nationale d’architecture et d’aménagement parmi ses neuf grandes idées en environnement. Québec solidaire a pour sa part inclus une telle politique dans son programme, en plus de l’intégrer dans son plan pour les régions et les municipalités. Enfin, le Parti libéral du Québec a fait preuve d’ouverture sans toutefois prendre position.

Quatre étapes vers une politique nationale

Dans sa feuille de route, l’alliance ARIANE propose quatre étapes :

  • La création d’emblée d’un ministère de l’Aménagement du territoire et du Soutien aux collectivités;
  • La tenue de consultations et d’un Sommet de l’aménagement du territoire dans les 100 premiers jours du mandat du prochain gouvernement;
  • L’élaboration d’une première Politique nationale d’aménagement du territoire, à adopter dans les deux premières années du mandat;
  • L’adoption d’un projet de loi instaurant une Politique nationale.

De plus, l’alliance ARIANE propose des éléments pouvant faire partie de la première Politique nationale d’aménagement du territoire: pacte territorial, vision pour le territoire, principes fondamentaux, objectifs prioritaires, exemplarité de l’État, suivi et évaluation. Ces suggestions s’appuient notamment sur les constats du forum Savoir où on s’en va, et sur l’analyse de diverses politiques d’ici et d’ailleurs.

Pour que la Politique nationale reflète un diagnostic et une vision partagés, son élaboration devrait passer par la mobilisation d’une grande diversité d’acteurs, depuis les ministères et organismes jusqu’aux instances municipales, en passant par la société civile, les entreprises, les professionnels et les citoyens.

Un « désormais » en matière d’aménagement

Comme l’affirme la déclaration de l’alliance ARIANE, le Québec a besoin d’un « désormais » en matière d’aménagement du territoire. Nos milieux de vie nous façonnent autant que nous les façonnons. Pour notre culture, pour nos familles, pour notre santé, notre prospérité et celle des générations qui nous suivront, mieux construire nos villes et nos villages et mettre en valeur notre territoire doit devenir notre priorité. Cela passe par un Politique nationale.

-30-

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

Le comité directeur de l’alliance ARIANE comprend l’Association des aménagistes régionaux du Québec, l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des urbanistes du Québec, l’Union des producteurs agricoles, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, la Fondation David Suzuki, Héritage Montréal, Vivre en Ville, Action patrimoine et l’Association des architectes paysagistes du Québec ainsi que plusieurs experts.

 

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762